Prix boréal 2010 : la tête haute leaders boréaux

Prix boréal 2010: la tête haute leaders boréaux

Le gala annuel des Boréal réunit un groupe sélect issu de partout au Canada – représentants gouvernementaux, membres des Premières nations, des groupes environnementaux, des scientifiques et des représentants de l’industrie. Cette année, le Gala des Boréal s’est tenu le 24 novembre au Centre national des Arts du Canada, à Ottawa. Tous les nominés ont été reconnus et les gagnants ont été annoncés lors de la cérémonie.

Chaque année, les candidats proviennent de domaines professionnels et scientifiques très variés, mais leur objectif est le même : la sauvegarde de la forêt boréale. Pour toujours mieux travailler de concert à la subsistance de la forêt boréale canadienne, des individus et des groupes, aussi dévoués que les précédents et futurs nomimés et gagnants, sont nécessaires.

Voici les récipiendaires 2010 d’un prix Boréal :

  •  Aventures Ashini et Amis du Mushuau-Nipi tiennent des séminaires annuels dans le Nord québécois, sur les rives de la majestueuse rivière George. Serge Ashini Goupil, Jean-Philippe L. Messier, et son équipe partagent la beauté du Nord, sensibilisent les participants à l’importance de protéger le territoire et expliquent et mettent en contexte les droits ancestraux et la culture autochtone à un public plus large.
  •   Le Groupe papiers fins de Cascades, de Saint-Jérôme au Québec, est reconnu pour ses pratiques commerciales qui mettent l’accent sur le papier 100 % recyclé et ses pratiques de production qui émettent 94 % moins de carbone que la moyenne de l’industrie nor4d-américaine du papier vierge.
  •   Le chef Allan Adam de la Première nation Athabasca Chipewyan en Alberta est un leader très respecté et une force intégrale qui mobilise des efforts conjoints pour contrer la détérioration de l’environnement. Par ses mots et ses actions, le chef Adam démontre son grand amour pour la terre, l’eau et son peuple.
  •   First Nations Women Advocating Responsible Mining (FNWARM) est une coalition de femmes leaders des Premières nations du nord de la Colombie-Britannique. Elle compte une expérience poussée des enjeux miniers, le plus récemment dans le cadre de la campagne de Fish Lake. FNWARM vise à faire la promotion de processus d’exploration et d’exploitation minières écologiques qui respectent les droits des Premières nations et assurent une participation pleine et entière à ces dernières.
  •   Global Forest Watch Canada est un des plus importants fournisseurs canadiens des outils et des données dont ont besoin des conservationnistes, des gouvernements, des Premières nations et des industries pour planifier et pour protéger la forêt boréale du Canada. Ce sont ces données qui produiront ultimement des systèmes de gestion des forêts qui procurent une gamme complète d’avantages pour les générations actuelles et futures.
  •   Le professeur Louis Bélanger, un bénévole de longue date œuvrant pour Nature Québec, a appliqué son expertise en écologie forestière et en gestion des forêts pour faire améliorer les normes écosystémiques au Québec, dont l’adoption de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier.
Récipiendaires 2010 d’un prix Boréal

Récipiendaires 2010 d’un prix Boréal. Photo par Dwayne Brown.

Pour en apprendre plus sur l’édition 2010, veuillez lire le communiqué de presse (en anglais seulement).